Première pipe à 50 ans

Bonjour, je m’appelle Roberta, j’ai 50 ans, je suis mariée à Roberto et nous avons deux enfants.

Cette histoire s’est passée dans les années 80, c’était précisément en 1977, j’avais 17 ans et je vivais avec mes parents dans le canton de Vaud dans un immeuble de cinq étages avec une quinzaine de familles.

Je me souviens que dans l’immeuble vivaient Giorgio, mon camarade et Antonella deux ans plus jeunes, nous étions devenus de bons amis, nous jouions ensemble pratiquement tous les jours dans la grande cour de l’immeuble, nos parents étaient tranquilles parce que nous n’étions pas dans la rue et ils pouvaient nous surveiller.

Nous commencions à avoir nos premiers désirs sexuels et nous étions intrigués par ce monde qui nous était encore inconnu, nous étions confrontés à mille questions (à l’époque, il n’y avait pas Internet) et à quelques magazines pornographiques volés au frère de Giorgio.

Nous étions tous les trois curieux, en regardant les magazines pornographiques, nous comparions nos corps avec les images, Antonella et moi montrions et touchions nos seins et Giorgio montrait et touchait son pénis, plus les jours passaient, plus nous allions loin.

Nous avions commencé à nous peloter tous les trois ensemble et à nous toucher intimement, lui sans pénétrer et nous avions l’habitude de le branler tous les deux, je me souviens que nous avions l’habitude de le branler 4 ou 5 fois par jour et c’était fascinant de voir comment il aimait ça, les visages qu’il faisait et le sperme qui sortait.

Puis il y a eu le moment des pipes, j’avoue qu’Antonella, même si elle était plus jeune, était vraiment douée pour sucer la bite, c’était très naturel pour lui, mais j’étais assez maladroit mais avec tout l’exercice que nous faisions. Les impressions et les conseils de Giorgio s’étaient améliorés, même si Antonella était un spanx sur elle, elle pouvait le faire venir après quelques pompes.

Giorgio avait exprimé le désir de nous voir faire des pratiques lesbiennes et se scier, à partir de ce moment un monde s’est ouvert à moi découvrant ma bisexualité, nous avons passé de longs moments à nous toucher, à nous embrasser et à nous lécher la chatte, Giorgio s’est scié nous incitant à être des salopes finissant par des gros coups de queue.

Les soirs d’hiver, pendant la semaine, nous nous retrouvions au dernier étage où les greniers n’étaient pas habitables et où l’ascenseur n’arrivait pas, nous nous asseyions sur le palier et parlions à voix basse, nous leur faisions notre première pipe à deux bouches, Je suçais sa chapelle et les couilles d’Antonella en échangeant les rôles puis en léchant la tige ensemble, on le rendait fou en silence avec une langue entre nous deux, on avalait même les premiers, en échangeant les spermatozoïdes en s’embrassant, ou on se faisait lécher la chatte en décidant avec pair ou impair qui léchait ou qui se faisait lécher.

En savoir plus : https://www.academia.edu/42877441/Troubles_des_orgasmes